Menu
L'Atelier

L'Atelier

Montreal
Montreal 2018
Rénovation Patrimoniale

Chez soi comme dans une galerie

En collectionnant des œuvres d’artistes jeunes ou émergeants, un couple a transformé sa maison montréalaise en atelier d’artistes.

Tout a commencé assez innocemment. Maxime Vandal, architecte, se laissait bercer de fantasmes immobiliers quand il est tombé sur l’annonce d’une propriété alléchante – une maison d’époque de 1890 de style Second Empire dans le quartier historique de Westmount à Montréal.
Une semaine plus tard, avec son mari Richard Ouellette, designer, il faisait une offre d’achat sur la propriété. Au diable que le couple ait passé les derniers neufs mois à rénover un appartement en copropriété au centre-ville de Montréal, après avoir vendu leur maison de style Craftsman dans le même quartier exclusif et branché.

Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image
«Nous avons été pas mal impulsifs.»
— Richard Ouellette
Image white background Image white background Image white background Image white background
«Nous sommes attirés par des choses qui ont une histoire, du caractère et une âme, mais nous sommes des bâtisseurs, nous aimons le processus de rénovation.»
— Richard Ouellette
Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image
Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image

À la fois partenaires et copropriétaires de la firme de design et de construction Les Ensembliers, le couple est toujours partant pour un nouveau projet. Mais avec cette maison de Westmount, ils ont pris leur temps en y vivant pendant un an avant d’y changer quoi que ce soit (ils ont fini par installer une tente dans le salon pour dormir pendant les rénovations). D’entrée de jeu, il leur a fallu éplucher les vestiges d’une rénovation des années 1980 pour restaurer la structure de la maison et lui redonner son lustre d’antan.

«Certaines femmes achètent des chaussures. Nous, nous achetons des maisons.»
— Maxime Vandal
Image full-width Image full-width
Image white background Image white background Image white background Image white background
Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image

La relation que le couple entretient avec l’art est porteuse de belles histoires. Dans leurs vies personnelles et professionnelles, M.Ouellette et M.Vandal se sont fait les champions d’artistes moins connus et émergents, agissant comme ambassadeurs de jeunes talents dont ils utilisent les œuvres pour rehausser les leurs. M.Ouellette a installé les papillons de Paul Villinski dans un projet pour un client et il a tellement aimé la vitalité de ces sculptures (faites de cannettes d’aluminium recyclé), qu’il a fait virevolter leurs prototypes au-dessus de l’escalier de leur entrée.

Une pièce de filaments bleus de l’artiste canadien Shayne Dark, qui a suivi le couple Ouellette-Vandal dans ses aventures immobilières, jaillit du mur de l’escalier de service à la surprise des invités – et des propriétaires.

Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image
«Au départ, j’ai dit ‘Jamais dans cent ans’, mais j’ai fini par m’y faire.»
— Maxime Vandal
Image white background Image white background Image white background Image white background
Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image
Block text-image Block text-image Block text-image Block text-image

Cultiver l’inattendu, c’est ce qui fait l’intérêt de la maison. Elle est devenue un endroit d’expérimentation artistique, où l’architecte et le designer peuvent tester les limites de l’esthétique contemporaine dans un cadre traditionnel : au salon, les meubles sont placés légèrement à angle, donnant à l’espace de ce dernier

une dynamique propre différente de celle d’une salle de séjour; à la cuisine, les tablettes ouvertes s’étendent pour traverser les fenêtres. De plus, une grande part du design de la maison a été inspirée de leur collection existante de tissus pour Brunschwig & Fils (leur collection de papiers peints sera lancée bientôt), créant ainsi une vitrine animée.

Image full-width Image full-width
«J’ai toujours aimé l’idée de vivre dans un atelier, je sens que notre processus créatif s’exprime en ces murs. C’est vraiment le tout que nous formons. »
— Richard Ouellette
VU Dans
Rénovation Patrimoniale

Publications